Le 10 mai 2017, le décret n° 2017-945 portant extension et modification de la réserve naturelle nationale du banc d’Arguin était publié. En vigueur dès le lendemain, le cadeau de départ empoisonné de Ségolène Royal et Bernard Cazeneuve a suscité l’incompréhension des professionnels du nautisme, des ostréiculteurs et de nombreux usagers du Bassin d’Arcachon. Retour sur un décret polémique.

 

Un décret publié dans l’urgence : du travail bâclé

Après l’élection du président de la République le 7 mai, le précédent gouvernement avait ensuite quelques jours pour démissionner. C’est chose faite 3 jours plus tard, soit le 10 mai : également la date de publication du décret Arguin. Ce décret est donc l’une des toutes dernières actions du gouvernement Cazeneuve avant de rendre les clés du pays.

 

royal cazeneuve - Décret Arguin : Pourquoi ce n'est pas possibleBernard Cazeneuve et Ségolène Royal

 

Nous pouvons donc nous poser de nombreuses questions sur ce decret. A-t-il été suffisamment travaillé ? Le gouvernement a-t-il pris le temps d’identifier tous les points de vue et toutes les problématiques ? Les signataires ont-ils estimés les conséquences d’une telle réglementation  ? Aussi, il ne s’appuie pas sur des enquêtes fiables en terme de chiffres de fréquentation, ni aucune statistique caractérisant les nuisances des plaisanciers. Ce texte n’est en réalité fondé sur aucune preuve tangible.

Nous avons le sentiment que ce décret est identique aux exercices de mathématiques de nos enfants lorsqu’ils sont effectués dans le bus, entre 7 heures et 8 heures du matin, alors que la classe est à 9 heures. Il est bâclé, fait dans l’urgence et ne concilie en aucun cas les différentes parties autour d’un projet abouti. Résultat ? 4/20 pour nos enfants et, dans notre cas, une réglementation sauvage bridant les usagers du Bassin d’Arcachon.

 

Des décisions qui n’en sont pas

Pour preuve, l’ancien gouvernement n’a pris aucune décision sur la pêche, sinon de l’interdire en attendant l’avis d’un nième acteur. En effet, l’article 7 du décret interdit « de porter atteinte de quelque manière que ce soit aux animaux non domestiques » (interdisant donc la pêche).

Cependant, l’article 12 du décret stipule : « En dehors des zones de protection intégrale, l’exercice de la pêche, y compris sous-marine ou à pied, peut être autorisé par arrêté préfectoral après avis du conseil scientifique de la réserve ». Fort heureusement, début août, le préfet a publié un arrêté autorisant la pêche dans la RNN. Seulement, cet autorisation n’est que temporaire et n’a cours que jusqu’au 31 décembre 2017. Après, il sera nécessaire d’obtenir une nouvelle autorisation : une solution sans garantie durable. C’est donc toute l’activité piscicole du Bassin d’Arcachon qui est impactée. Vous avez dit décret liberticide ? Ce n’est pas tout.

 

peche moule coquillage - Décret Arguin : Pourquoi ce n'est pas possible

Pêcher et/ou ramasser des coquillages et moules est interdit dans le périmètre de la RNN sans avis du préfet

Un décret liberticide

Premièrement, le décret du 10 mai 2017 étend de 2000 hectares le périmètre de la réserve d’Arguin, qui voit donc sa surface doublée par rapport à l’ancien décret.  Il est défini une zone de protection renforcée englobant l’ensemble des terres émergées à marée haute (coefficient 45) avec autour d’elle une zone d’un mille nautique et une zone de protection intégrale avec un balisage spécifique.

 

Arguin RNN carte décret 2017 - Décret Arguin : Pourquoi ce n'est pas possible

Le nouveau périmètre de la RNN Arguin

 

Cette zone restrictive est évidemment accompagnée de son lot d’interdits :

  • Interdiction totale du stationnement, du mouillage et de la circulation des personnes sur l’estran et les terres de nuit. Il ne sera plus possible de passer la nuit à bord d’un navire.
  • Interdiction de la pêche de loisir et professionnelle + Interdiction du surf-casting comme vu précédemment
  • Interdiction de la pratique du kite-surf
  • Mise en place de zones de mouillages (restant encore une fois à définir par le préfet). Le mouillage libre et dispersé est interdit.
  • Organisation de réunions interdite sur l’ensemble du territoire de la réserve : il ne sera plus possible d’organiser des sorties en nombre dans la zone
  • Vitesse limitée à 5 nœuds sur l’ensemble du nouveau périmètre, sauf dans les passes

Le décret Arguin s’ajoute à de nombreuses contraintes et séries d’interdiction sur le Bassin d’Arcachon pour les plaisanciers, pêcheurs, ostréiculteurs et amateurs de sports nautiques.

 

mouillage banc arguin - Décret Arguin : Pourquoi ce n'est pas possible

Le mouillage au Banc d’Arguin soumis à de fortes contraintes et interdictions

 

Un décret déséquilibré et discriminatoire stigmatisant particulièrement les plaisanciers

Encore une fois, ce sont donc les catégories ci-dessus qui sont ciblées par les mesures de restriction. Pour une très faible minorité de personnes au comportement irrespectueux (sono à volume élevé sur le Banc d’Arguin, vitesse élevée, jet ski à 300 m des oiseaux, etc.), c’est toute la communauté de plaisanciers du Bassin d’Arcachon, composée dans sa très grande majorité d’usagers respectueux de l’environnement et du Bassin d’Arcachon, qui est impactée. Un tel décret n’est pas la solution à ce problème.

Ce que nous pouvons toutefois constater est la stigmatisation constante des plaisanciers sur le Bassin d’Arcachon alors que les supposées nuisances sont indémontrables. L’accumulation des contraintes, interdits et diverses taxes pour les usagers n’est pas tolérable. De plus, ce décret est discriminatoire pour la majorité des habitants du Bassin d’Arcachon.

En effet, l’article interdisant le mouillage réserve l’accès à Arguin aux plaisanciers les plus proches bénéficiant de zones de mouillage ou de ports en pleine eau. Tout le Nord Bassin (à 21 km env.), Le Petit Piquey, Claouey, Le Teich et tous les ports de Gujan-Mestras et de La Teste équipés de ports asséchants dépendent des contraintes des marées, limitant ainsi à quelques jours par mois (14 jours maximum) la possibilité d’y passer 6h maximum d’affilée et encore moins pour les voiliers. Tout cela, bien entendu, sans penser aux effets pervers. La consommation d’essence devrait, par exemple, exploser puisque les allers-retours se multiplieront avec les contraintes des marées.

 

bassin maree basse satellite - Décret Arguin : Pourquoi ce n'est pas possible

Un décret restrictif pour la majorité des habitants du Bassin d’Arcachon

 

De plus, un grand nombre d’articles ou parties d’articles comportent des restrictions de liberté d’usages qui portent gravement atteinte à nos traditions et à notre économie locale.

 

De nombreuses actions tentées pour faire bouger les choses

Depuis la publication de ce décret, de nombreuses actions ont été tentées pour établir un dialogue dans le but d’obtenir une conciliation. Ce décret a visiblement été pensé à la va-vite sans tenir compte des conséquences sur les usagers du Bassin d’Arcachon (économie, liberté, stigmatisation, contraintes, etc.) : un comble.

Des manifestations pacifistes ont donc été organisées depuis le 10 mai : une en juin, une autre en août ainsi que de nombreuses opérations de communication (distribution de tracts, opérations parasols, etc.).

Nous souhaitons faire changer les choses. La situation ne peut pas rester telle quelle et il est nécessaire de trouver un compromis afin de préserver les intérêts de tous les usagers du Bassin d’Arcachon.

 

Ce que nous souhaitons

Dans notre sens, un compromis acceptable sauvegarderait en premier lieu les traditions et l’environnement du Bassin d’Arcachon. Il préserverait ensuite les libertés fondamentales et les intérêts des usagers de la plaisance afin que tous les usagers du Bassin d’Arcachon évoluent dans une bonne entente.

Pour cela, nous souhaitons promouvoir un comportement responsable et respectueux de notre environnement. Nous souhaitons également collaborer avec le Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon.

 

 

Enfin, nous souhaitons que les plaisanciers ne soient plus stigmatisés tels qu’ils le sont actuellement (contraintes, taxes, interdits). Nous souhaitons trouver un compromis conciliant les intérêts de tous les usagers du Bassin d’Arcachon ainsi que l’avifaune. Le Banc d’Arguin doit rester un lieu ouvert à tous et synonyme de partage tout en ayant conscience de la fragilité de l’environnement et du site. Préservons le Banc d’Arguin et préservons nos libertés.

Depuis quelques semaines, nous vous présentons les nouveautés annoncées par Jeanneau pour 2018. Nous vous avons tout d’abord présenté les Sun Odyssey 319 et 440, puis le Sun Odyssey 490 et le NC 33. Cette semaine, nous nous concentrerons plus en détail sur deux nouveaux bateaux à moteurs hors-bord annoncés par Jeanneau : le Cap Camarat 7.5 BR et le Cap Camarat 9.0 WA.

 

Cap Camarat 7.5 BR présentation blog

Le Cap Camarat 7.5 BR de Jeanneau

 

Commençons par le Cap Camarat 7.5 BR, la nouvelle référence de la gamme Bow Rider. Jeanneau a donc fait le choix de proposer un nouveau modèle dans cette très récente gamme. Après le 5.5 BR et le 6.5 BR, Jeanneau propose donc un modèle de 7 mètres disposant de nombreux atouts.

Il adopte la très bonne carène du Cap Camarat 7.5, synonyme d’explosivité et de sportivité. Le Cap Camarat propose ainsi des performances formidables en totale adéquation avec son look sportif. Il reprend également les principaux atouts et caractéristiques du Cap Camarat 6.5 BR.

Son excellente circulation à bord et son pare-brise enveloppant rendent le Cap Camarat 7.5 BR exceptionnellement sécurisant. Il a été entièrement pensé pour optimiser tous les déplacements à bord et favoriser la pêche. Tout comme les autres modèles de la gamme Bow-Rider, le Cap Camarat 7.5 BR est inspiré du style scandinave.

Autre atout notable, il bénéficie du gabarit européen transportable et de l’exonération de la taxe de francisation sur la coque, gage de praticité et d’économies. En effet, il mesure moins de 2,55 mètres de large (2,51 m) et mesure moins de 7 mètres de long (6,96 m).

Le Cap Camarat 7.5 BR est un réel bateau multifacettes. Il se destine aussi bien à la balade familiale qu’aux sports nautiques et à la pêche. Il est disponible à partir de 31 080 € TTC hors moteur et options.

 

Les caractéristiques du Cap Camarat 7.5 BR

Longueur hors tout : 7,36 m

Longueur de coque : 6,96 m

Largeur de coque : 2,51 m

Capacité carburant : 280L

Puissance maxi : 300 CV

 

Cap Camarat 9.0 WA Présentation

Le Jeanneau Cap Camarat 9.0 WA

 

De son côté, le Cap Camarat 9.0 WA s’inscrit parfaitement dans l’ADN de la gamme Cap Camarat Walk Around. Parfait pour la croisière familiale, ce modèle est idéal pour les sorties à la journée ou durant le Week-End. Il revisite le Cap Camarat 8.5 WA tout en adoptant un design épuré et définitivement esthétique.

Sa carène stable et puissante lui assure un comportement en mer sain totalement en accord avec ce que l’on attend d’un bateau de croisière familial.

A l’extérieur, le vaste cockpit bénéficie d’un poste de pilotage deux places, d’une cuisine à bâbord et de nombreux rangements. Le Cap Camarat 9.0 WA propose un très large bain de soleil avant et un important carré très confortable desservi par une cuisine extérieure. L’accès à bord se fait par les deux grandes plateformes arrière.

A l’intérieur, le nouveau Cap Camarat 9.0 WA ravira les amateurs de confort : il offre un très grand couchage double, un salon également convertible en un couchage double, une salle de bain avec compartiment douche séparé, un «breakfast point» et de multiples rangements.

Confort, design et sécurité sont les maîtres mots du Cap Camarat 9.0 WA, à saisir à partir de 57 480 € TTC hors moteur(s) et options.

 

Les caractéristiques du Jeanneau Cap Camarat 9.0 WA :

Longueur hors tout : 8,30 m

Longueur de coque : 7,96 m

Largeur de coque : 2,94 m

Capacité carburant : 400 L

Capacité d’eau : 100 L

Cabine : 1

Puissance maxi : 1 x 350 CV ou 2 x 250 CV

Catégorie CE : C6 – D10

 

Alors, que pensez-vous de ces deux nouveautés signées Jeanneau ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires. Nous découvrirons dans les prochains mois les deux dernières nouveautés annoncées par Jeanneau : le Cap Camarat 9.0 CC et le Merry Fisher 875 Marlin, qui seront à découvrir à la fin de l’année.

Lors des deux dernières semaines, nous avons évoqué ensemble les nouveautés Jeanneau pour la saison 2018. Après avoir présenté en détail le Sun Odyssey 319 et le Sun Odyssey 440 dans un article à part, nous allons aujourd’hui vous présenter le Sun Odyssey 490 et la nouveauté inboard majeure de Jeanneau : le NC 33.

 

Le Sun Odyssey 490 : la plus grande des nouveautés Sun Odyssey 2018

Commençons par la dernière nouveauté Jeanneau voile 2018 : le Sun Odyssey 490. Cette unité mesurant 49 pieds est donc la plus grande des 3 nouveaux modèles présentés par le chantier naval vendéen, après le Sun Odyssey 319 et le Sun Odyssey 440. Dessiné par les designers Philippe Briand et Jean-Marc Piaton, collaborateurs historiques de Jeanneau, le Sun Odyssey 490 reflète parfaitement la volonté de Jeanneau de renouveler sa gamme historique de voiliers de croisière. Ce voilier allie les dernières innovations en matière d’ergonomie et de design tout en respectant l’héritage ancien de la gamme Sun Odyssey.

croquis sun odyssey 490 180x300 - Nouveautés Jeanneau 2018 - Le Sun Odyssey 490 et le NC 33

Le Sun Odyssey 490, signé Jeanneau

Le Jeanneau Sun Odyssey 490 propose une circulation à bord sans aucun obstacle de façon à optimiser chaque instant de la vie à bord. Pour vous donner un exemple, le passavant descend directement au niveau du cockpit ! La facilité de mouvement est révolutionnaire et s’intègre totalement dans la stratégie de Jeanneau pour la nouvelle gamme Sun Odyssey.

 

Le Sun Odyssey 490 en images – Galerie

 

Les caractéristiques du Jeanneau Sun Odyssey 490

Longueur hors tout : 14,80 m

Longueur de coque : 14 m

Tirant d’eau lest standard : 2,24 m

Capacité en carburant : 240 L

Capacité d’eau : 635 L

Cabines : 2 / 3

Motorisations possibles : Yanmar 80 CV

Catégorie CE : A

 

Le NC 33 : entre innovation et respect de l’ADN de la gamme

Après avoir évoqué tous les nouveaux voiliers de Jeanneau pour 2018, passons désormais aux bateaux à moteurs, et plus précisément le tout nouveau NC 33. La gamme NC (Nouveau Concept) de Jeanneau est particulièrement renommée pour les excellentes carènes de tous les modèles. La circulation à bord y est particulièrement excellente pour ces vedettes inboard au style sportif et ouvert sur la mer. Caractérisés par leurs aménagements de plein pied, les modèles NC sont définitivement conçus pour le confort à bord.

 

Jeanneau NC 33 inboard

Le Jeanneau NC 33 en photographie

 

Avec sa silhouette élégante et son design contemporain, le NC 33 ne déroge pas à l’ADN de la gamme. Mesurant 10, 50 m de long, le nouveau Jeanneau NC 33 bénéficie d’une toute nouvelle carène signée Michaël Peters et d’un design harmonieux estampillé Garroni Design.Bien qu’ouvert sur la mer, la sécurité à bord reste l’un des points forts de cette vedette. Au rendez-vous, des passavants encastrés, une porte de coupée et une porte latérale positionnée au niveau du poste de pilotage, plus que pratique en manœuvre. Le NC 33 est motorisé avec 2 Volvo Penta D3 220cv, en Z-Drive.

 

Le Jeanneau NC 33 – Plans et photographies – Galerie

 

Totalement modulable, le NC 33 est pensé pour le confort à bord et pour que vous adaptiez ce bateau à votre mode de vie. Par exemple, la banquette de co-navigation cockpit peut basculer afin de transformer en « L » l’espace détente du carré. À l’intérieur, Le NC33 dispose de deux cabines doubles et d’une grande salle de bain avec douche séparée. Avec un roof panoramique et un vaste toit ouvrant électrique, la luminosité ambiante, réellement frappante, baigne l’intérieur du bateau. Homologuée pour 8 personnes en catégorie B et 10 personnes en catégorie C, cette vedette fera assurément votre bonheur en termes de confort et de bien-être.

 

Les caractéristiques du Jeanneau NC 33 :

Longueur hors-tout : 10,50 m

Longueur de coque : 8,81 m

Largeur de coque : 3,32 m

Déplacement lège : 5366 kg

Capacité carburant : 520 L

Capacité d’eau : 175 L

Cabines : 2

Motorisations disponibles : VOLVO 2 X D3-220

Catégorie CE : B8 / C10

 

Après la lecture de cet article, que pensez-vous de ces deux nouveautés Jeanneau ? Trouvez-vous que les innovations apportées à ces modèles justifient le renouvellement des gammes ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentant cet article. Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine où nous présenterons deux très importantes nouveautés hors-bord : le Cap Camarat 7.5 BR et le Cap Camarat 9.0 WA.